Aller au travail en bus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aller au travail en bus

Message par Gaoulahouran le Mer 22 Fév 2012, 18:30

Écartons-nous le temps d'une phrase des transports collectifs quimpérois. Un blog intitulé J'ai testé ... Quimper, en partenariat avec le nouveau hebdo gratuit Côté Quimper, regroupe toute sorte de petites expériences sympa d'une prénommée Sophie. Son dernier test, aller en bus au travail depuis Kerfeutun vers le Petit (Grand ?) Guelen.

Lien vers le blog

L'article :

J'ai testé aller au travail en bus

7h52. Arrêt Kerbrat à Kerfeunteun. Le bus n°5 arrive à l’heure. D’après l’itinéraire calculé sur le site de la QUB, je dois ensuite prendre le bus n°9 des quais jusque Ergué-Armel, puis le bus n°2 jusqu’au Petit Guelen… Normalement si tout se passe bien je devrais arriver à 8h23 à bon port. Enfin presque… Il me restera environ 15mn de marche pour rejoindre les locaux de mon entreprise. Alors vais-je y arriver ? Suspense…………..

Je m’acquitte des 1,10 euros, tarif du billet à l’unité, puis m’installe à l’avant du bus. C’est parti ! Pour l’instant je reconnais la route : l’avenue de la France Libre, le Likès où quelques lycéens – casques audio ventousés sur les oreilles - descendent, la place de la Tourbie, la rue des douves (Ha ! La fameuse rue des douves tant aimée des piétons !!)… Je descends du bus boulevard Kerguelen. Je n’ai pas le temps de prendre le n°5 en photo (pour illustrer l’article) qu’il a déjà filé le long des quais de l’Odet. Je range mon appareil photo et traverse à la hâte le pont de la Poste pour ne pas rater ma correspondance, arrêt Dupleix. Après 5 minutes d’attente, les bus n°9 et n°2 arrivent en même temps. Génial ! Je n’ai que l’embarras du choix, sachant que le bus n°2 serait quand même un choix plus judicieux puisqu’il va directement au Petit Guelen. La visite du bourg d’Ergué-Armel sera donc pour une autre fois ! J’ai juste le temps de prendre un cliché de cette arrivée synchrone (ouh ! la jolie illustration), de regarder ma montre (je suis dans les temps. Yes \0/), le bus s’arrête devant moi... Je salue et tends mon billet à la chauffeuse.



«
Chauffeuse de bus : - C’est pourquoi la photo ?
Moi : - Euh… [un peu prise de panique]
Chauffeuse de bus : - Vous n’avez pas le droit de prendre de photos des bus ! C’est une entreprise privée.
Moi : - Ah bon ? Je ne savais pas. Je suis désolée. [je suis vraiment désolée]
Chauffeuse de bus [agressive] : - Montrez-moi ce que vous avez pris en photo ! Est-ce qu’on me voit ?
Moi [Je lui montre ma belle photo ratée] : – Voilà, c’est la photo que je viens de prendre. On ne vous voit pas, regardez. Et en plus, elle est floue...
Chauffeuse de bus : - C'est interdit de prendre des photos !
Moi : - Vraiment je ne savais pas. Je suis désolée. Regardez, j'efface la photo. [...] Voilà. Encore désolée. Ce n'est pas vous que je prenais en photo je vous assure. De l’arrêt de bus, on ne voit pas les conducteurs…
Chauffeuse de bus [cassante] : - Je vous préviens. Si je retrouve ma photo quelque part, je porte plainte !
Moi : - ...
»

OuAaah... Quelle réaction violente ! Je me sens toute penaude. Ça en gâcherait presque mon expérience QUB. J'ai bien compris que je n'ai pas été maligne sur ce coup-là, mais j'ai fait preuve de bonne volonté en effaçant immédiatement la photo et en présentant mes excuses. Stop à l'attitude hautaine et à la paranoïa ! Nous ne vivons pas à Paris-Lyon-Marseille... Ici, nous sommes à Quimper... Charmante ville de province où les gens se reconnaissent et peuvent encore se parler normalement... Non ? Je philosophe un moment sur cet idéal de société... Je reprends subitement mes esprits. Je regarde par la fenêtre... Mais où suis-je donc ?! Je n'ai jamais emprunté cette route pour aller au travail. Aucune maison, aucun nom de rue ne m'est familier. Je commence à angoisser. La Pente, Kervillou, Ty Pelleter... Je suis pourtant sur le bon chemin et dans la bonne direction. Je prends une grande inspiration. Zen ! J'arrive enfin à l'arrêt du Petit Guelen, mon terminus. A peine débarquée et le bus est déjà reparti.


Je me retrouve seule au milieu de nulle part, dans une zone industrielle. Même si (en théorie - si j'ai bien lu la carte...) je ne suis qu'à un quart d'heure de marche de mon lieu de travail, je ne sais pas où je suis. Je n'ai aucun point de repère. Ah si... Peut être ce rond-point là ! Si sur la voie de gauche j'aperçois le resto routier « Les Vieilles Barriques », je ne suis pas perdue. Mon cœur bat au même rythme que mes pas. J'arrive au niveau du rond-point, je croise les doigts, je tourne à gauche et... Yes ! \0/ Enorme soupir de soulagement. Maintenant que je sais où je suis, plus rien ne va pouvoir se mettre en travers de ma route !... Et puis en milieu de parcours, il n'y a plus eu de trottoirs. J'ai donc choisi de crotter mes chaussures en marchant sur les bas côtés, plutôt que de me faire tailler un costard par des camions de livraison pressés. Ma « chance », c'est que les jours ont rallongé et qu'il fait relativement clair à 8h30, parce qu'en plein hiver, sans gilet jaune de sécurité, je ne donnais pas cher de ma peau...



8h40. J’entre dans les locaux de mon entreprise. Les joues rouges, les cheveux en bataille, mon arrivée - bien que triomphale - se heurte à l’indifférence de mes collègues déjà présents. « Bonjour Sophie, ça va ? » me salue-t-on banalement. Ne se rendent-ils pas compte de tout le chemin parcouru ! Bougonne, je m’installe à mon bureau. Je regarde mon ticket de bus. Il est noté : « Valable sur ce trajet. Ne donne pas droit à une correspondance. » Ok […] Ce qui signifie que si j’avais effectué le trajet initialement prévu par la QUB et comprenant 2 correspondances, j’en aurais eu pour 2.20 euros ! Pas du tout avantageux par rapport à la voiture, 3 fois plus rapide et – dans ce cas – 1,5 fois plus économique…

Pour que l’expérience soit totale, je reprends le bus en fin de journée. Ce matin, en parcourant la zone industrielle, j’ai repéré l’arrêt Kergonan, beaucoup plus proche de mon entreprise. Normalement, il ne devrait y avoir qu’une seule correspondance, place de la Résistance.

La journée se passe. L’heure de la « débauche » à sonner ! Comme prévu, je me rends arrêt Kergonan. Il n’y a pas forcément de trottoir le long de la route et je me fais allègrement klaxonner par quelques collègues qui me reconnaissent, mais enfin je m’évite 10mn de marche jusqu’à l’arrêt Petit Guelen. Combien de temps m’aura-t-il fallu pour que je m’aperçoive que le bus passe à Kergonan seulement 4 fois par jour : précisément à 12h08, 16h37, 16h49 et 17h42… ? AAHHHHHHH ! « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Certes. Je ne cours donc pas pour rejoindre le Petit Guelen. Et je serre les dents pour me donner le courage d’enjamber un renard écrasé au bord de la route de Rosporden... MMmmmm.

Je suis contente d’être à bord du bus n°2. Enfin ! Plus que 41 minutes de trajet et je serai chez moi. Centre-ville de Quimper. Je progresse. En attente de ma correspondance. Je prends quelques photos du hub des bus de la place de la Résistance et personne ne se fâche. J’aperçois le n°5 pour Gourvily, je remballe mon appareil photo avant de monter dans le bus. Je salue et tends mon billet à la chauffeuse.


«
Chauffeuse de bus : - Re-bonjour !
Moi [hyper surprise] : - Vous vous souvenez de moi ?
Chauffeuse de bus : - Oui. Vous m’avez pris en photo ce matin...
Moi : - Encore désolée. Vraiment ce n’est pas vous que je prenais en photo ce matin.
Chauffeuse de bus : - Je sais qu’on voit les personnes dans les bus quand on les prend en photo. C’est déjà arrivé. Je n’aime pas.
Moi : – Je comprends. Je n’aimerais pas non plus et je n’aurais pas utilisé la photo si on vous avait vu dessus. Je l’ai effacé, ne vous inquiétez.
Chauffeuse de bus [détendue] : - D’accord.
Moi [soulagée] : - C'est marrant en tous cas de se revoir !
»

Je ne sais pas si elle a trouvé cela « marrant », mais je l’ai vue sourire ! Yes \0/ Ensuite, le bus m’a ramené chez moi, en passant par la place St Corentin, la terrible rue des douves, la place de la Tourbie, l’avenue de la France Libre… Et la boucle était bouclée !

Prochain test : aller au travail à pieds ? […] 1h45 de marche en gilet jaune… Hum. Pourquoi pas… Si vraiment, vraiment, je n’ai plus d’idées !

Gaoulahouran

Masculin Messages : 157
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 19/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aller au travail en bus

Message par Olivier232 le Jeu 23 Fév 2012, 00:58

Décidément, le bus aura du mal à être convainquant pour les travailleurs, comme moyen de transport. Question
C'est normal, les réseaux ne sont généralement pas adaptés, c'est toujours plutôt "scolaire" ou "tertiaire"...
Pas sympa la "chauffeuse"! [le style : j'aime conduire les bus (très grosse voiture Rolling Eyes ), pas les usagers des bus?] >(

J'aime beaucoup le style de la narratrice. Elle est agréable à lire... Smile

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Livo232 jadis ... Be Yourself ! Wink
avatar
Olivier232
Administrateur

Masculin Messages : 1252
Age : 45
Localisation : Quimper
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aller au travail en bus

Message par tristan29 le Jeu 23 Fév 2012, 01:29

J'ai mon idée sur qui est la conductrice qui ne semble pas faillir à sa réputation d'emmerdeuse profonde enfin bon heureusement que les jeunes prennent le pouvoir eux au moins sont davantage sympathique

tristan29

Masculin Messages : 40
Age : 24
Localisation : Quimper, lignes 2, 5, 9
Date d'inscription : 30/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aller au travail en bus

Message par breizh29 le Jeu 23 Fév 2012, 11:23

Je ne comprends vraiment pas l'attitude de la conductrice, ce n'est pas comme cela que les gens vont être incité a prendre le bus.

Même si je préfère qu'on me demande avant de prendre une photo de mon car si je suis dedans, je n'ai jamais fait pareil scandal pour ça ! Et c'est tellement plaisant de voir des gens s'intéresser a mon métier ou mon véhicule.

Sinon +1 avec Livo, j'aime beaucoup le style d'écriture.
avatar
breizh29

Masculin Messages : 174
Localisation : Loire Atlantique
Date d'inscription : 01/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aller au travail en bus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum