Vedette Heb Ken - Finist'mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vedette Heb Ken - Finist'mer

Message par Alspace le Lun 03 Juil 2017, 20:17



Au sommaire de ce reportage :

  1. Finist’mer
  2. Historique : des Vedettes des 7 îles à Finist'Mer et ses filiales
  3. Heb Ken, une vedette : plusieurs affectations…
  4. L’Heb Ken en images…
  5. Heb Ken, une vedette polyvalente


Finist’mer

La compagnie les « Finist’mer » a été créée en 1994 et propose des liaisons saisonnières vers les îles de Ouessant, Molène et Sein. Le groupe Finist'mer dispose de 5 filiales réparties entre la Manche et la Loire : Manche-Île Express - Finist'mer Excursions - Bateaux-bus du Golfe - Vedettes du Golfe et Marine & Loire Croisières.
Aujourd’hui, le groupe Finist'mer arme 22 navires, dont 5 seulement en gérance suite à la prise de délégations de service public (le Granville et le Victor Hugo en Manche, le Béluré dans le Morbihan ainsi que le Chantenay et Île de Nantes à Nantes).



^^ Cliquez sur l’image pour afficher le site internet de la Finist'mer ^^


Historique : des Vedettes des 7 Îles à Finist'Mer et ses filiales

En 2000, la société Armor Navigation, basée à Perros Guirec, prend livraison d’une nouvelle vedette à passagers de 20 mètres et pouvant transporter 140 passagers à la vitesse de 20 nœuds : le Fou de Bassan (deuxième du nom). Il assure alors des croisières découverte vers les 7 Îles avec une escale possible sur l’Île aux Moines.
Notons que le vendredi 12 juillet 2002, la vedette à passagers « Goareva » des Vedettes de Bréhat a talonné une roche au sud de l’Île Bono après avoir happé un bout dans son hélice et son safran bâbord. Une petite voie d’eau a alors été détectée et a pu être maitrisée par la pompe d’assèchement du navire. Le Fou de Bassan a pris en charge les 65 passagers du Goareva pour qu’ils puissent continuer leur balade vers les 7 Îles tandis que la vedette « Bretagne » des Vedettes de Bréhat est venue prendre en charge le Goareva.

Après la saison 2004, les armements des Vedettes des 7 Îles et des Vedettes de Bréhat se rapproche pour la vente du Fou de Bassan aux Vedettes de Bréhat. Le Fou de Bassan, renommé après son arrêt technique annuel « Guerzido » est venu remplacer les vedettes « Goareva » et « Bréhatine » pour assurer des croisières le long de la côte de Granit Rose ainsi que le service public entre la pointe de l’Arcouest et l’Île de Bréhat.

Après 5 ans au sein de la flotte des Vedettes de Bréhat, le Guerzido est racheté par la Compagnie du Golfe. En 2010 et 2011, le Guerzido assure les croisières entre Hennebont et l’Île de Groix les mercredis et les dimanches des mois de juillet et d’août.


Le Guerzido entrant à Port Tudy en juillet 2010.


Le Guerzido en attente pour rentrer dans le port de Palais (Belle-Île en Mer) en septembre 2011.

Fin 2011, le Guerzido est racheté par le groupe Finist’mer pour reprendre la Délégation de Service Public (DSP) pour la desserte de l’Île d’Arz, qui est mise en place par le Conseil Général du Morbihan. Ce service était assuré depuis 2006 par la Compagnie du Golfe par le Tadorne et le Sterne, au départ de Vannes-Conleau (en hiver), Vannes-Parc du Golfe (en été) et au départ de Séné Barrarac’h (à l’année) vers la pointe de Béluré à l’Île d’Arz.
Jusqu’à l’arrivée de de la vedette neuve « Île d’Arz » sur la ligne Vannes-Séné-Île d’Arz en mars 2013, c’était le Guerzido qui assurait à l’année le service. Il était secondé par le Trentemoult 2 puis par l’Île d’Or, acheté d’occasion à une société qui dessert les îles d’Hyères (en face de Toulon).


Le Guerzido en approche de la cale de Séné-Barrarac’h au petit matin.


Le Guerzido appareillant de la cale de Séné-Barrarac’h en journée.


Le Guerzido appareillant de Conleau.

En 2013, le Guerzido a été renommé « Heb Ken » qui signifie « Ni plus ni moins ». Il s’agit de la devise de la ville finistérienne de Pont L’Abbé, une ville chère au PDG du groupe Finist’mer.


Heb Ken, une vedette : plusieurs affectations…

En période hivernale, l’Heb Ken est placé en réserve sur la ligne Séné-Conleau (Vannes)-Île d’Arz pour le compte de la Délégation de Service Public confiée par la région Bretagne. Il remplace alors l’Île d’Arz en cas d’indisponibilité de ce dernier ou alors lors de son arrêt technique annuel.

En période estivale (soit d’avril à septembre), l’Heb Ken peut être déployé sur le Golfe du Morbihan pour y faire des croisières comme en 2013 et 2015, ou sur la liaison Audierne-Sein pour le compte de Finist’mer (seulement en juillet-août).
Enfin, en cette année 2017, l’Heb Ken assure les rotations vers les îles de Houat et d’Hoëdic au départ de La Turballe pour le compte de Marine & Loire d’avril à juin, il repartira ensuite sur Audierne pour l’été avant de revenir sur La Turballe pour le mois de septembre.


Vue aérienne de la liaison assurée par l’Heb Ken entre octobre et mars (en remplacement de l’Île d’Arz).


Carte de la liaison La Turballe-Hoëdic-Houat desservie par l’Heb Ken en avril, mai, juin et septembre 2017.


Carte des liaisons de Finist’mer.


Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques de l’Heb Ken :

Caractéristiques administratives

Vedette à passagers : HEB KEN
Quartier maritime : LORIENT
Armateur : VEDETTES DES 7 ÎLES (2000 > 2005), VEDETTES DE BRÉHAT (2005 > 2009), COMPAGNIE-DU-GOLFE (2010-2011) et FINIST’MER (2011 > )
Architecte naval : SUBRERO MER & DESIGN
Chantier naval : ALU ACIER SERVICE MARINE, LONGUEVILLE
Année de construction : 2000

Caractéristiques d’exploitation

Capacité : 140 passagers (en 4ème catégorie) ou 96 passagers (en 3ème catégorie)
Équipage : 2 marins (en 4ème catégorie) ou 3 marins (en 3ème catégorie)
Vitesse de croisière : 20 nœuds

Caractéristiques géométriques

Longueur hors tout : 19,35 m
Longueur à la flottaison : 17,13 m
Largeur : 5,56 m
Creux : 1,94 m
Tirant d’eau : 1,70 m
Jauge : 72 tx

Caractéristiques techniques

Coque : Aluminium
Propulsion : 2 moteurs VOLVO-PENTA
Puissance : 2x367 kW (2x 500 ch)
Propulseur d’étrave : Non
Stabilisateur antiroulis : Non


Heb Ken en images….


L’Heb Ken en hivernage au ponton d’embarquement des Bateaux-bus du Golfe au Parc-du-Golfe (Vannes).


Vu de trois quarts arrière.


Appareillage de l’Heb Ken du Parc-du-Golfe pour l’Île d’Arz.


L’Heb Ken descendant la rivière de Vannes.


Approche de la cale de Séné Barrarac’h.


L’Heb Ken à quai à la cale de Conleau en février 2017.


Appareillage de la cale de Conleau.


L’Heb Ken en croisière sur le Golfe du Morbihan.


L’Heb Ken en route pour Belle-Île.


Entrée dans le port de Palais.


L’Heb Ken à quai à la cale Bonnelle (Le Palais) en octobre 2016.


A quai le long de la cale Bonnelle.


Appareillage de la cale Bonnelle.


Sortie du port de Palais pour rejoindre les mouillages en attente de son départ en fin d’après-midi.


L’Heb Ken au mouillage devant le port de Palais.


L’Heb Ken en attente pour rentrer dans le port de Palais.


Vu de profil.


Entrée dans le port de Palais.


Approche de la cale Bonnelle.


L’Heb Ken à quai le long de la cale Bonnelle vu depuis le môle Bourdelles (Le Palais).


Manœuvre d’évitage.


Sortie du port de Palais.


Vu en contre-plongée.


Navigation dans le chenal du port de Palais.


L’Heb Ken sortant du chenal du port de Palais.


En route pour Port Navalo !


Remontée de la rivière de Vannes.


Vu de trois quarts arrière.


Visite du navire

Je vous propose, pour commencer, de découvrir les espaces accessibles à tous les passagers.

La plage avant

La plage avant, située sur la proue du navire, peut accueillir maximum 30 passagers en 4ème catégorie de navigation.


Vue sur la plage avant depuis le quai.


La plage avant vue depuis le salon.


Vue opposée.

Le salon

Situé au centre du navire et accessible depuis uniquement par la plage arrière ou la plage avant, le salon peut accueillir 64 personnes. On y trouve 8 rangées de 4 sièges de chaque côté de l’allée centrale.


Le salon vu depuis l'extérieur.


La partie tribord du salon vue depuis la plage avant.


La partie bâbord du salon vue depuis la plage avant.


La partie bâbord du salon vue depuis la porte de sortie vers la plage arrière.


La partie tribord du salon vue depuis la porte de sortie vers la plage arrière.


La baie vitrée panoramique tribord.

La plage arrière

Située à l’arrière du navire, elle est accessible depuis le salon par une porte coulissante rajoutée lors du rachat du navire par la Finist’mer. Elle peut accueillir 31 passagers assis.


Vue en plongée sur la plage arrière.


La partie bâbord de la plage arrière.


La partie tribord de la plage arrière vu depuis l’escalier menant au pont supérieur.

Le pont supérieur

Il se situe au point le plus haut du navire, juste derrière la passerelle de navigation. Nous y trouvons 14 places assises.


Vue le pont supérieur vu depuis le quai.


Montons vers le pont supérieur.


La partie arrière du pont supérieur.


La partie avant du pont supérieur.

Visite technique

Je vous propose maintenant de découvrir les espaces réservés à l'équipage et des aspects plus techniques de ce bateau.

Le gaillard avant

Le gaillard avant est situé sur la plage avant du bateau. Nous y trouvons quatre taquets pour y passer des aussières, et un guindeau qui permet de manœuvrer l'ancre qui peut se placer sur la proue du bateau. Ce guindeau dirige la chaîne depuis le puit à chaîne vers une poulie qui la redirige vers la pioche.


Vue partielle du gaillard depuis la passerelle.


Le guindeau.


Vue arrière de la pioche.

La passerelle

Située sur l'avant du pont supérieur, elle regroupe tous les éléments qui permettent de contrôler et de manœuvrer le navire : la barre à roue, les manettes des gaz, la VHF, le radar et tous les autres composants nécessaires à piloter et à contrôler le navire.
Notons que l’on retrouve aussi sur les côtés bâbord et tribord de la passerelle des joysticks pour que le capitaine voie un peu mieux ses manœuvres en regardant directement à l’extérieur de la passerelle.


La passerelle vue depuis la plage avant.


Vue de profil.


Vue de trois quarts arrière.


L'intérieur de la passerelle.


La barre à roue.


L'un des trois joystick présents dans la passerelle.


Les manettes des gaz. Et le joystick tribord qui est utilisé lors des manœuvres pour améliorer la vue du capitaine.


Le pupitre de contrôle électrique du bord.


Le pupitre de contrôle du moteur tribord.


Le pupitre de contrôle du moteur bâbord.


Le pupitre des batteries avec l’interrupteur du pilote automatique juste en-dessous.


L'écran du radar.


Le GPS.


L’écran du sondeur (à gauche) et le compas (à droite).


La banquette pour l'équipage avec sur la droite les dispositifs permettant de déclencher la chute des canots de sauvetages.

Le mât radar

Sur le toit de la passerelle, on retrouve un mât qui est équipé d'un radar, d'une corne de brume ainsi que de petites lumières nécessaires en navigation. Au pied de ce mât nous retrouvons aussi un projecteur de recherche permettant de faciliter l'approche d'un port de nuit (par exemple).


Le radar et le projecteur de recherche juste en-dessous.


Les lumières de navigation.


La corne de brume.

La machine

L’Heb Ken est pourvu de 2 moteurs VOLVO-PENTA développant chacun 367 kW. Chaque moteur entraîne une hélice à pales fixes par l’intermédiaire d’un réducteur. À bord, la production d'électricité est assurée par un groupe électrogène.


Vue arrière du moteur bâbord.


Le moteur bâbord de trois quarts avant.


Le moteur tribord.


L’échappement du moteur tribord.


L’échappement tribord. Le pot d’échappement a été rajouté en octobre 2016 lors de l’arrêt technique annuel du navire.


Le ventilateur machine.


L’armoire électrique du navire.

La sécurité à bord

Pour assurer l’abandon du navire en cas de naufrage, l’Heb Ken est doté de 2 radeaux de survie se gonflant automatiquement lorsqu'ils rentrent en contact avec l'eau.
En plus de ces 2 radeaux de survie, nous retrouvons aussi 6 bouées de sauvetage, dont 2 dans le salon et 4 sur le pont supérieur.


Les deux radeaux de sauvetage installés la plate-forme du tableau arrière du navire.

Heb Ken, une vedette polyvalente

L’Heb Ken est donc une vedette de taille moyenne, qui se veut être polyvalente sur les différentes liaisons assurées par le groupe Finist’mer. Grâce à sa vitesse de croisière de 20 nœuds, l’Heb Ken peut être placé sur les liaisons desservant les îles bretonnes du large, à savoir : Houat, Hoëdic, Belle-Île, Sein, Molène et Ouessant. Avec la mise en service de ce navire sur sa nouvelle ligne Audierne-Sein en 2016 (liaison lancée en 2015 avec le Corsaire), la compagnie a pu augmenter ses capacités de transport, ce qui permet aussi de doubler au mieux les rotations du délégataire local pour cette liaison : Penn-ar-Bed.


Heb Ken, une vedette rapide et polyvalente !

Un grand merci au personnel des Vedettes du Golfe pour leur disponibilité, leur gentillesse et la visite du navire !

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace.

Alspace

Masculin Messages : 74
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Heb Ken - Finist'mer

Message par Alspace le Lun 03 Juil 2017, 20:20

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, remarques diverses et questions sur ce reportage. Smile

Alspace

Masculin Messages : 74
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum