Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par Alspace le Ven 25 Nov 2016, 17:23



Au sommaire de ce reportage :

  1. Les Vedettes du Golfe
  2. Historique : de Littoral Express à Finist'Mer et ses filiales
  3. Blanche Hermine, desserte des îles morbihannaises du large
  4. La Blanche Hermine en images…
  5. Blanche Hermine, une bonne vedette partie vers de nouveaux horizons...


Les Vedettes du Golfe

La compagnie les « Vedettes du Golfe » a été créée en 2013 et est la branche touristique de la société "Bateaux-bus du Golfe", filiale du groupe Finist'Mer. Proposant des croisières sur le Golfe du Morbihan et à destination des îles de Houat, Hoëdic, Belle-Île, Arz et l'Île aux Moines au départ de Vannes et de Port Navalo, elle complète l'offre des Bateaux-bus du Golfe, qui assure la DSP (délégation de service public) mise en place par le Conseil Départemental du Morbihan pour la desserte de passagers et de marchandises entre Vannes, Séné et l'Île d'Arz.
Aujourd’hui, les Vedettes du Golfe arment en période estivale 2 vedettes à passagers : l'une affectée aux croisières sur le Golfe du Morbihan et l'autre sur les lignes desservant les îles du large, à savoir Belle-Île-en-Mer, Houat et Hoëdic.



^^ Cliquez sur l’image pour afficher le site internet des Vedettes du Golfe ^^


Historique : de Littoral Express à Finist'Mer

En 2010, la société Littoral Express lance pour la première fois une liaison annuelle entre le port de La Rochelle et celui de Boyardville, situé sur la presqu'île d’Oléron. Pour assurer ce service, cette jeune société, créée pour l’occasion, a fait construire auprès du chantier naval Océa de La Rochelle-Pallice une vedette à passagers de 25 mètres pouvant transporter 163 passagers à la vitesse de 20 nœuds. Dénommé Saint Vincent de Paul, elle est mise à l’eau début Juin 2010 et effectue dès le 20 Juin 2010 sa première rotation au départ de La Rochelle.
Mais l’hiver arrivé, l’équilibre de la société Littoral Express vacille : en effet, un conflit entre les deux dirigeants de la compagnie oblige le bateau à rester le long du quai et à ne plus desservir Oléron. De plus, les caprices de la météo et le premier arrêt technique du bateau, où des finitions ont été réalisées par Océa, ont immobilisé le navire 2 mois durant.
Le 27 Avril 2011, le capitaine du navire et directeur général de Littoral Express a déposé sa démission.  Grâce à la compagnie Croisières Inter-Îles, l’activité a pu reprendre avec un capitaine prêté par cette dernière. Ce geste s’accompagne aussi de la mise à disposition de Croisières Inter-Îles de tous ses points de vente, obtenues par Littoral Express après la signature d’une convention d’assistance liant les deux sociétés.
Mais au 31 Octobre 2011, Littoral Express demande la liquidation judiciaire : en effet, seulement 17 000 passagers ont embarqué sur le Saint Vincent de Paul entre Avril et Octobre 2011, et d’après le PDG de croisières Inter-Îles : « La rentabilité ne pourrait être atteinte qu'en doublant la fréquentation ». Ainsi, le Saint Vincent de Paul est mis en vente.
Pour l’anecdote, ce sont les Croisières Inter-Îles, avec sa filiale Trans Pertuis qui reprennent l’exploitation de la ligne Boyardville > La Rochelle sous forme de DSP (Délégation de Service Public) avec un navire opérant jusqu’alors en Vendée : le Port Olona. Ce service n'est désormais assuré qu'en saison estivale, soit d'Avril à Octobre.

Le 29 février 2012, c’est l’armement Finist’Mer qui se porte acquéreur du Saint Vincent de Paul aux enchères, à une somme de 1,1 millions d’euros, hors taxes.
Je vous propose de découvrir l’article du journal local « Sub Ouest » daté du 1er mars 2012 relatant de la vente du bateau : http://www.sudouest.fr/2012/03/01/adjugee-1-1-million-d-euros-647314-1391.php


Le Saint Vincent de Paul amarré dans le bassin des chalutiers au cours de l'hiver 2011, avant son rachat par Finist’Mer.


Vu de trois-quarts arrière.


La poupe.

Après son rachat par le groupe Finist’Mer, le Saint Vincent de Paul est placé durant la saison 2012 sur la liaison Lanildut > Ouessant en remplacement de la vedette « Nevez Amzer », affecté alors au service transrade entre Brest et l'Île Longue. L’année suivante, le Nevez Amzer est replacé sur Lanildut, et le Saint Vincent de Paul rejoint la Loire Atlantique pour assurer des croisières sur la Loire en aval de Nantes, au départ de Nantes et de Saint Nazaire. Afin d’assurer la croisière « Voyage à Nantes » proposé par l’Office du Tourisme de Nantes, le Saint Vincent de Paul voit sa capacité en passagers portée de 168 à 193 passagers. Notons que cette augmentation de capacité intervient après une demande de l’Office du Tourisme de Nantes qui proposait déjà en 2012 le Voyage à Nantes mais avec la Compagnie du Golfe et sa vedette "Chevalier Arlequin", pouvant embarquer jusqu’à 287 personnes.
Enfin, pour la saison 2015, le Saint Vincent de Paul est transféré aux Vedettes du Golfe pour assurer la desserte de Belle-Île-en-Mer au départ de Vannes et de Port Navalo en remplacement du Nevez Amzer, affecté pour la saison 2014 à cette ligne. Pour l’occasion, le navire est renommé la « Blanche Hermine ».


Blanche Hermine, desserte des îles morbihannaises du large

La Blanche Hermine était donc affectée à la desserte des îles situées au large du Golfe du Morbihan, à savoir Belle-Île-en-Mer, Houat et Hoëdic au départ de Vannes et de Port Navalo. Pour la saison 2016, elle effectuait au minimum 2 départs par semaine en hors saison (avril, mai, juin, septembre), un minimum de 3 rotations hebdomadaires en juillet et tous les jours sauf les dimanches en août.
Pour les îles de Houat et d’Hoëdic, des départs étaient proposés de mai à septembre 2016, mais moins de rotations étaient assurées que pour Belle-Île. Notons qu’en août 2016, la Blanche Hermine assurait à la fois la desserte de Belle-Île, de Houat et d’Hoëdic. Pour les passagers à destination de Houat ou d’Hoëdic et qui étaient partis de Vannes le matin, ils avaient une escale de 1h15 à Port Navalo, le temps que la Blanche Hermine, partie de Port Navalo en début de matinée pour rejoindre Belle-Île, puisse venir les chercher.
En fonction du nombre de passagers sur le Golfe du Morbihan, il est arrivé que la Blanche Hermine laisse sa place à des vedettes plus petites pour assurer les rotations vers les îles du large, afin de pouvoir honorer les réservations supplémentaires pour les croisières sur le Golfe.
Enfin, les Vedettes du Golfe proposaient aussi des départs de Locmariaquer, qui étaient assuré en partenariat par la compagnie « Le Passeur des Îles ». Un changement de navire avait lieu à Port Navalo.


La carte des croisières proposées par les Vedettes du Golfe. Les liaisons surlignées en rouge
et en vert correspondent à celles desservies par la Blanche Hermine en 2015 et 2016.


Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques de la Blanche Hermine :

Caractéristiques administratives

Vedette à passagers : BLANCHE HERMINE
Quartier maritime : OLÉRON
Armateur propriétaire : LITTORAL EXPRESS (2010 > 2011) et FINIST’MER (2011 > 2016)
Armateur gérant : LITTORAL EXPRESS (2010 > 2011), FINIST’MER ou MARINE & LOIRE (2011 > 2015) et LES VEDETTES DU GOLFE (2015 > 2016)
Chantier naval : OCÉA, LA ROCHELLE-PALLICE
Année de construction : 2010

Caractéristiques d’exploitation

Capacité : 193 passagers (en 4ème catégorie) ou 181 passagers (en 3ème catégorie)
Équipage : 3 marins (en 4ème catégorie) ou 4 marins (en 3ème catégorie)
Vitesse de croisière : 20 nœuds
Vitesse maximale : 23 nœuds

Caractéristiques géométriques

Longueur hors tout : 25,40 m
Largeur : 8,00 m
Tirant d'eau : 2,00 m

Caractéristiques techniques

Coque : Aluminium
Propulsion : 2 moteurs CATERPILLAR
Puissance : 2x736 kW
Jauge brute : 161 UMS
Propulseur d’étrave : Non
Stabilisateur antiroulis : Oui


Blanche Hermine en images….


La Blanche Hermine à quelques minutes de l'appareillage pour sa dernière rotation vers Belle-Île, ici au ponton d'embarquement
de la gare maritime de Vannes.


Sortie du port de Vannes.


La Blanche Hermine descendant la rivière de Vannes pour rejoindre le Golfe du Morbihan.


La Blanche Hermine en route pour Belle-Île.


Entrée de la Blanche Hermine dans le port de Palais un jour de grande marée.


La Blanche Hermine débarquant ses passagers à la cale Bonnelle à marée basse un jour de vives eaux.


Vue en plongée sur la Blanche Hermine à la cale Bonnelle.


Vue en plongée sur la Blanche Hermine en stand-by au ponton de l'avant-port de Sauzon.


La Blanche Hermine à Sauzon début mai 2016.


Vue depuis l'un des deux môles de l'avant-port avec le village de Sauzon en arrière-plan.


La Blanche Hermine approchant du port de Palais en août 2016.


En attente devant l'entrée du port de Palais.


Entrée de la Blanche Hermine vue depuis les pontons de l'avant-port de Palais.


À quai à la cale Bonnelle vue depuis le brise lames.


Vue de trois-quarts avant.


Accostage à la cale Bonnelle pour embarquer ses passagers à destination de Vannes, Port Navalo et Locmariaquer. On remarque en arrière-plan le Vindilis, l'un des 2 rouliers mixtes affecté à l'année sur la ligne Le Palais-Port Maria (Quiberon).


Appareillage de la Blanche Hermine vu depuis le brise lames du port de Palais.


Manœuvre d'évitage. On remarque en arrière-plan le Kerdonis, la dernière vedette à passagers armée par la Compagnie Océane.


Direction la sortie du port !


Blanche Hermine sortant du port de Palais en août 2016.


Vue en plongée sur la Blanche Hermine quittant le port de Palais depuis la Citadelle Vauban.


Sortie du port de Palais vue depuis le village de Ramonette en avril 2016.


Retour sur le continent !


La Blanche Hermine en route pour Port Navalo, avec en arrière-plan la plage des Grands Sables.


La Blanche Hermine à quai à Port Navalo.


Vue de trois-quarts arrière.


Passage de la Blanche Hermine devant Conleau, le jour de sa dernière rotation vers Belle-Île.


Passage devant Séné Barrarac'h.


Remontée de la rivière de Vannes.


La Blanche Hermine amarrée au ponton d'embarquement des Vedettes du Golfe au Parc-du-Golfe (Vannes), en juin 2016.


Visite du navire

Je vous propose, pour commencer, de découvrir les espaces accessibles à tous les passagers.

La plage avant

La plage avant, située sur la proue du navire, peut accueillir maximum 12 passagers en 4ème catégorie de navigation.


Vue sur la plage avant depuis le quai.

Le salon

Situé au centre du navire et accessible depuis le quai par une porte de chaque côté, le salon peut accueillir 72 personnes. On y trouve 2 banquettes sur l'avant du salon pour 18 personnes, et 54 sièges individuels, dont 10 relevables. Notons que ce salon peut accueillir au maximum 2 fauteuils roulants, dont les emplacements réservés sont situés à l'arrière du salon, à côté du bar.
Le salon est aussi équipé d'un bar et de 2 télévisions sur l'avant du salon pour suivre la progression du bateau en temps réel.


Le salon vu depuis l'extérieur.


La partie avant du salon.


La banquette bâbord.


La banquette tribord.


La partie arrière du salon.


La partie arrière tribord du salon.


Vue sur le salon depuis l'une des deux sorties donnant sur la plage arrière.


Une place pour fauteuils roulants, équipée de sièges relevables lorsque la place n'est pas utilisée par une personne handicapée moteur.


L'une des deux télévisions installées à l'avant du salon.


Le bar.

La plage arrière

Elle peut accueillir 43 passagers. Nous y trouvons 26 sièges individuels, un îlot central pour 6 passagers et un banc en bois pour 11 personnes. Notons que la plage arrière est prolongée sur la poupe par un garage à vélos, rarement utilisé par les Vedettes du Golfe.


Vue en plongée sur la plage arrière.


La plage arrière.


La partie tribord de la plage arrière.


Vue sur la partie bâbord de la plage arrière. Là où sont assises les deux personnes (derrière l'escalier), il y avait à l'origine une zone
de stockage de bagages, retirée lorsque Finist'Mer à augmenté la capacité en passagers du navire.


Le garage à vélos, situé à l'extrême arrière du navire.

Le pont supérieur

Il se situe au point le plus haut du navire, juste derrière la passerelle de navigation. Nous y trouvons 48 places assises ainsi que les 4 radeaux de sauvetage fournis par la société Viking. Nous y reviendrons plus loin dans ce reportage.
Sur ce pont, nous retrouvons 34 sièges individuels, un banc pour 7 personnes derrière la passerelle et un autre banc, en bois, où 7 passagers peuvent y prendre place sur l'arrière du pont supérieur.


Vue en plongée sur le pont supérieur.


L'escalier donnant sur le pont supérieur depuis la plage arrière.


Le banc situé juste derrière la passerelle.


Le pont supérieur vu depuis la sortie de la passerelle.


Vue depuis la partie arrière du pont supérieur.


La parte arrière du pont supérieur.

Visite technique

Je vous propose maintenant de découvrir les espaces réservés à l'équipage et des aspects plus techniques de ce bateau.

Le gaillard avant

Le gaillard avant est situé sur la plage avant du bateau. Nous y trouvons deux taquets pour y passer des aussières, et un guindeau qui permet de manœuvrer l'ancre qui peut se placer sur la proue du bateau. Ce guindeau dirige la chaîne depuis le puit à chaîne vers une poulie qui la redirige vers la pioche.


Vue partielle du gaillard depuis la passerelle.


Le guindeau.


Vue arrière de la pioche.


L'avant de l'ancre.

La passerelle

Située sur l'avant du pont supérieur, elle regroupe tous les éléments qui permettent de contrôler et de manœuvrer le navire : la barre à roue, les manettes des gaz, la VHF, le radar et tous les autres composants nécessaires à piloter et à contrôler le navire.


Vue extérieure de la passerelle.


Vue en plongée sur la passerelle.


L'arrière de la passerelle.


L'intérieur de la passerelle.


La barre à roue.


L'un des deux joystick installés dans la passerelle.


Les manettes des gaz.


Le pupitre moteur (sous le radar), le pilote automatique et la VHF (sur la droite du joystick).


Pupitre de contrôle du groupe électrogène (en haut et à gauche) et à droite les interrupteurs pour les lumières du bord.


D'autres interrupteurs, dont celui de la corne de brume et du projecteur de recherche.


Le tableau des lumières de navigation.


L'écran du radar.


L'ordinateur de bord.


L'interphone du bord, qui permet de communiquer avec la machine.


La banquette pour l'équipage.

Commandes déportées

Pour faciliter la visibilité du capitaine lors de manœuvres d'un côté du navire, des postes de pilotage ont été installés sur les ailerons bâbord et tribord. Ceux-ci sont équipés du strict nécessaire pour manœuvrer le bateau : un joystick, les manettes des gazs, l'indicateur de position de barre, les compte-tours ainsi que des boutons poussoirs d'arrêt d'urgence des deux moteurs du navire.


Les commandes sur l'aileron bâbord.


Vue rapprochée des commandes de l'aileron tribord.

Le mât radar

Sur le toit de la passerelle, on retrouve un mât qui est équipé d'un radar, d'une corne de brume ainsi que de petites lumières nécessaires en navigation. Au pied de ce mât nous retrouvons aussi un projecteur de recherche permettant de faciliter l'approche d'un port de nuit (par exemple).


Le mât radar dans toute sa hauteur.


Le radar.


La corne de brume.


Le projecteur de recherche.

La machine

La Blanche Hermine est pourvue de 2 moteurs CATERPILLAR développant chacun 736 kW. Chaque moteur entraîne une hélice à pales fixes par l’intermédiaire d’un réducteur. À bord, la production d'électricité est assurée par un groupe électrogène Cummins Onan.


Le compartiment machine, avec les deux moteurs propulsant le navire et en arrière-plan les armoires électriques des différents composants du bateau.


Vue arrière du moteur bâbord.


Le groupe électrogène Cummins Onan.


Vue dans le local machine. A gauche la jauge à gasoil, la clarinette assèchement au centre et l'un des ventilateurs du local machine à droite.

Les stabilisateurs

La Blanche Hermine est équipée de stabilisateurs anti-roulis, permettant d'augmenter le confort en mer. Ils sont installés au centre du navire, un de chaque côté.


Le stabilisateur bâbord.


L'aileron du stabilisateur tribord.

La sécurité à bord

Pour assurer l’abandon du navire en cas de naufrage, la Blanche Hermine est dotée de 4 radeaux de survie se gonflant automatiquement lorsqu'ils rentrent en contact avec l'eau.
En plus de ces 4 radeaux de survie, nous retrouvons aussi 10 bouées de sauvetage, dont 2 sur la plage avant, 4 sur la plage arrière et 4 sur le pont supérieur.


Deux des quatre radeaux de sauvetage du bord, fournis par l'entreprise Viking.


Les dispositifs de largage des radeaux de survie, situés dans la passerelle.


L'une des 10 bouées de sauvetage du bateau.

Blanche Hermine, une bonne vedette partie vers de nouveaux horizons...

Rapide et confortable, la Blanche Hermine était un véritable atout pour les Vedettes du Golfe. En effet, sa capacité en passagers et son confort étaient plus importants que les autres navires de la flotte. En plus des stabilisateurs, le grand confort des salons était très appréciable pour rejoindre Belle-Île-en-Mer ou Houat et Hoëdic car les temps de traversée sont assez longs, allant d'une à deux heures (suivant le port de départ).
Mais au bout de deux saisons au sein des Vedettes du Golfe, Finsit’Mer a décidé de vendre la plus jeune vedette à passagers de sa flotte. Ainsi, après avoir fini sa dernière rotation au sein des Vedettes du Golfe le 22 septembre 2016, elle a pris la direction du port de Lorient pour un rapide carénage avant son départ. En effet, Blanche Hermine a été rachetée par un armateur irlandais pour assurer la liaison entre le port de Doolin et les îles d’Aran sous le nom de « Doolin Express ».


La Blanche Hermine sortie de l'eau par l'élévateur à bateaux du slipway de Kéroman à Lorient.


La Blanche Hermine en carénage à Lorient en septembre 2016, à quelques heures de sa vente à un armateur irlandais.

Un grand merci au personnel des Vedettes du Golfe pour leur disponibilité, leur gentillesse et la visite du navire ainsi que la page Facebook de la compagnie pour la réutilisation de quelques-unes de leurs images.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace et page FB Vedettes du Golfe.


Dernière édition par Alspace le Sam 25 Fév 2017, 00:02, édité 2 fois

Alspace

Masculin Messages : 66
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par Alspace le Ven 25 Nov 2016, 17:24

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, remarques diverses et questions sur ce reportage. Smile

Historique du reportage :
Reportage original : 25 novembre 2016.

Alspace

Masculin Messages : 66
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par kyllian56 le Dim 27 Nov 2016, 00:55

Salut Alspace, 

Super reportage, complet, et riche en infos, comme à l'image de ton précédent, sur le Guerveur. 

C'était très agréable à lire Wink 

Amicalement, 
Kyllian56
avatar
kyllian56

Masculin Messages : 241
Age : 17
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 03/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par lobull le Mar 29 Nov 2016, 20:39

we are very happy with her so far. at the moment the vessel is in the port of killybegs undergoing some modifications.

lobull

Messages : 2
Localisation : ireland
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par Alspace le Mar 29 Nov 2016, 20:53

Merci à vous deux pour vos retours. Ce fut un plaisir de rédiger ce reportage car cette vedette je l'apprécie beaucoup. Ayant traversé à bord de ce navire pour rejoindre Vannes depuis Belle-Île, j'ai apprécié sa tenue à la mer. J'ai l'impression qu'il faisait moins de "sauts", comme le fait le Kerisper de la Navix (mais il est aussi une vedette très confortable)... Wink

at the moment the vessel is in the port of killybegs undergoing some modifications.

Hello, thank you for this information. Do you have pictures for the Doolin Express (ex Blanche Hermine). Would interest many pepole in France. Wink
Thank you for advance ! Smile

Alspace

Masculin Messages : 66
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par lobull le Lun 27 Fév 2017, 07:28

at the moment the vessel is in the port of killybegs undergoing some modifications.


Hello, thank you for this information. Do you have pictures for the Doolin Express (ex Blanche Hermine). Would interest many pepole in France. 
Thank you for advance ! 


Alspace
 Messages : 47
Tickets : 627
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

 

Can you send me an email. I can send you some of the latest photos.

lobull

Messages : 2
Localisation : ireland
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette Blanche Hermine - Vedettes du Golfe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum