[Morbihan] Vedette à passagers Île d'Arz - Bateaux-bus du Golfe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Morbihan] Vedette à passagers Île d'Arz - Bateaux-bus du Golfe

Message par Alspace le Dim 19 Juin 2016, 20:44

 
 
Au sommaire de ce reportage :

  1. Bateaux-bus du Golfe
  2. Les débuts des Bateaux-bus du Golfe
  3. Île d’Arz, un navire neuf pour mieux desservir l’île éponyme
  4. Île d’Arz en images…
  5. Île d’Arz, une nouvelle unité confortable

 
Bateaux-bus du Golfe

La compagnie les « Bateaux-bus du Golfe » a été créée fin 2011 par la société nantaise Finist’Mer afin de reprendre l’exploitation de la DSP (délégation de service public) confiée par le Conseil Départemental du Morbihan pour la liaison Vannes – Séné – Île d’Arz. Elle a commencé son activité le 1er janvier 2012 à la place de la Compagnie du Golfe, qui était une filiale du groupe Véolia Transport-Transdev.
Aujourd’hui, la compagnie exploite 3 à 5 vedettes (suivant les périodes) et est aussi l’armateur gérant de la barge « Béluré ». Cette dernière appartient au Conseil Départemental du Morbihan et est utilisée pour transporter véhicules et marchandises à destination de l’Île d’Arz.
 

^^ Cliquez sur l’image pour afficher le site internet des Bateaux-bus du Golfe ^^
 
 
Les débuts des Bateaux-bus du Golfe
 
La desserte de l’Île d’Arz était assurée du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2011 par la Compagnie du Golfe.
Cette société, filiale du groupement Véolia Transports/Transdev exploitait alors deux vedettes à passagers sur la ligne Vannes-Séné-Île d'Arz : le Tadorne et le Sterne, construits respectivement en 2002 et en 2007. Puis le 1er janvier 2007, l'exploitation de la barge Béluré fut aussi reprise par la Compagnie du Golfe.
Le 31 décembre 2011, la Compagnie du Golfe assurait ses dernières rotations commerciales vers l’île d’Arz pour le compte de la délégation de service public confiée, à l'époque, par le Conseil Général du Morbihan.

 
Le 1er janvier 2012, c’est le groupe Finist’Mer, avec sa filiale « Bateaux-bus du Golfe » qui reprend la ligne Île d’Arz-Séné-Vannes. Pour la reprise de la ligne, Finist'Mer a racheté à la Compagnie du Golfe le Guerzido, une vedette de 140 places construite en 2000. Finist'Mer met aussi à disposition des Bateaux-bus du Golfe le Trentmoult 2, une petite vedette classique en bois pour venir remplacer le Guerzido en cas de besoin et le seconder durant les périodes de forte fréquentation. Notons que le Guerzido est renommé Heb Ken en 2014.
 

L'Heb Ken à quai dans le port de Palais (Belle-Île-en-Mer) en octobre 2016.
 
Mais rapidement, la flotte des Bateaux-bus du Golfe est étoffée grâce au rachat de l'Île d'Or XVI, une vedette en bois construite en 1976 et achetée auprès de la société Vedettes Île d'Or-le Corsaire, qui assure la liaison entre les îles d'Hyères et le Lavando (dans le département du Var).


L'Île d'Or à la cale de la pointe de Béluré (Île d'Arz en septembre 2016 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à ce navire).
 
En 2012, la maison mère de la compagnie commande auprès du chantier naval Pierre Gléhen de Douarnenez une nouvelle vedette, du même type que les Navibus de Nantes, exploités eux aussi par la Finist’Mer. Cette unité vient remplacer le Guerzido, replacé la même année sur les croisières dans le Golfe du Morbihan. Ce dernier est alors exploité sous le pavillon des Vedettes du Golfe, la branche touristique des Bateaux-bus du Golfe.
 
 
Île d’Arz, un navire neuf pour mieux desservir l’île éponyme
 
L’Île d’Arz a donc été construit en 2013 pour le compte des Bateaux-bus du Golfe. Affecté à la liaison annuelle vers l’Île d’Arz, il assure durant la période hivernale le service Séné Barrarac’h-Conleau (Vannes)-Pointe de Béluré (Île d’Arz) et en été à partir du Parc-du-Golfe (Vannes)-Séné Barrarac’h et la Pointe de Béluré.
Cette unité, longue d’une vingtaine de mètres permet de transporter au maximum 120 passagers (suivant la catégorie de navigation) à une vitesse de 11 nœuds. La traversée en période hivernale vers l’île d’Arz depuis Séné Barrarac'h dure environ 15 minutes, escale à Conleau incluse. En été, la traversée au départ de Vannes-Parc-du-Golfe dure environ 30 minutes, avec escale à Séné Barrarac’h comprise.
Il effectue une dizaine de rotations par jour. En période estivale ou bien en cas d'arrêt technique de l'Île d'Arz, la compagnie place sur la ligne l'Île d'Or XVI.
 

Les lignes hivernales (à gauche) et estivales (à droite) desservies par l’Île d’Arz (©️ cliché Géoportail).
 
L’Île d’Arz est donc une vedette à passagers de taille moyenne, spécialement conçue pour naviguer dans le Golfe du Morbihan. Dessiné par le cabinet d’architecture naval nantais HT2, il reprend en grande partie les plans et les aménagements des Navibus Nantais (Le Chantenay et l’Île de Nantes) sortis du même chantier naval et eux aussi exploités par une filiale de la Finist’Mer : Marine et Loire.
L’Île d’Arz est un peu plus long (1 mètre de plus) que ses deux petits frères et peut transporter plus de passagers (120 contre 96 pour les Navibus). Néanmoins, il est un peu moins puissant, ce qui pose quelques problèmes pour les manœuvres d’accostage lors d’épisodes venteux.
 

Le Chantenay appareillant de Trentemoult (cliquez sur l'image pour afficher le reportage
dédié à ce navire et à son sistership l'Île de Nantes).
 
 
Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques de l’Île d’Arz:
 
Caractéristiques administratives
 
Vedette à passagers : ÎLE D’ARZ 
Quartier maritime : VANNES
Architecte naval : HT2
Armateur propriétaire : FINIST’MER
Armateur gérant : BATEAUX-BUS DU GOLFE
Constructeur : CHANTIER NAVAL GLÉHEN, DOUARNENEZ
Année de mise en service : 2013
 
Caractéristiques d’exploitation
 
Capacité : 98 en classe C ou 120 passagers en classe D
Vitesse de croisière : 11 nœuds
Vitesse maximale : 11 nœuds
 
Caractéristiques géométriques
 
Longueur hors tout : 20,18 m
Largeur : 5,64 m
Creux : 2,20 m
Tirant d'eau : 1,35 m
Poids en lourd : 61 tonnes
 
Caractéristiques techniques
 
Propulsion : 2 moteurs
Puissance : 2x209 kW
Propulseur d’étrave : Non
Stabilisateur antiroulis : Non
 

La plaque du chantier naval Gléhen, apposée dans le salon du navire.
 
 
Île d’Arz en images…
 
Vues extérieures
 

L'Île d'Arz amarré au ponton d'embarquement des Bateaux-bus du Golfe à Vannes.


Vu de trois-quarts arrière.


Appareillage matinal de l'Île d'Arz du Parc-du-Golfe.


L'Île d'Arz passant devant Séné Barrarac'h.


L’Île d’Arz à la cale de Conleau.
 

Vue rapprochée depuis la cale de Conleau.


Appareillage de la pointe de Conleau.


La même chose, vue depuis Séné.
 

En route pour l'Île d'Arz !
 

L'Île d'Arz sortant de la rivière de Vannes. En arrière-plan, on remarque la balise de Roguédas.
 

Approche de la cale de la pointe de Béluré.
 

Amarré à la cale de Béluré.
 

Vu de trois-quarts arrière.
 

Manœuvre d’évitage pour appareiller de la pointe de Béluré.


Retour sur le continent !
 

L'Île d'Arz passant devant Port Anna (Séné), avec l'Île de Boëdic et sa chapelle en arrière-plan.
 

Approche de Conleau.
 

Escale à Conleau. On remarque derrière le seul hôtel de la presqu'île Conleau : le Roof.
 

En route pour Séné Barrarac'h !


L'Île d'Arz remontant la rivière de Vannes pour rejoindre l'embarcadère de Séné Barrarac'h, vu depuis Conleau.


La poupe de l'Île d'Arz.


Approche de Barrarac'h.


La même chose, vue depuis le haut de la cale de Barrarac'h.


Escale à Barrarac'h.


Appareillage de Séné Barrarac'h.


Retour sur Vannes.
 

Arrivée matinale de l'Île d'Arz au Parc-du-Golfe à Vannes.
 
 
Visite du navire
 
Je vous propose, pour commencer, de découvrir les espaces accessibles à tous les passagers.
 
La plage avant
 
Faisant le tour de la passerelle, elle peut accueillir maximum 12 passagers qui peuvent s’asseoir sur un banc en bois qui fait face au poste de pilotage du navire. Cette plage accueille aussi le gaillard avant, où l'on retrouve notamment le guindeau qui sert à virer l'ancre du navire.
 

La plage avant vue depuis la cale de Conleau.
 

Vue partielle de la plage avant.
 

La banquette en bois faisant face à la passerelle.
  

Le logo des Bateaux-bus du Golfe apposé sur la passerelle.
 

L’une des deux portes donnant sur le salon.
 
 
Le salon
 
Situé au centre du navire et accessible depuis le quai par une porte coulissante, le salon accueille au maximum 56 personnes.
Nous retrouvons 3 places pour personnes à mobilité réduite et 13 sièges relevables installés majoritairement autour d'un îlot central. Grâce à de larges baies vitrées, le salon est très lumineux. Pour plus de services, la compagnie a installée à bord une machine vendant des sucreries dans le fond du salon ainsi que 2 télévisions qui retransmettent des informations ou du sport.
Notons que par rapport à l'Île d'Or, ce salon est chauffé afin de rendre la traversée plus agréable en période hivernale.
 

La partie tribord du salon, avec l’une des 3 places pour personnes handicapées.


La partie bâbord du salon.


L'îlot central du salon, avec les sièges relevables ainsi qu'une place pour les fauteuils roulants.
 

Autre vue de l'îlot central et ses sièges relevables.
 

La partie tribord vue depuis l'arrière du salon.
 

L'une des deux télévisions du bord, installée derrière la vitre qui sépare l'entrée du salon.
 

La machine vendant des sucreries à l'arrière du salon.
 
 
La plage arrière
 
Elle peut accueillir au maximum 26 passagers. Notons la présence de 4 bancs relevables, ce qui permet d'y déposer des fauteuils roulants ou à des vélos durant la traversée. Sur les extrémités bâbord et tribord, nous trouvons une banc en bois sous lequel est rangé des éléments de sauvetage.
 

La plage arrière, avec les banquettes centrales remontées.


Cette fois-ci avec les banquettes descendues.
 

La banquette bâbord.
 
 
Le pont supérieur
 
Le pont supérieur, appelé aussi solarium, peut accueillir au maximum 26 passagers sur des banquettes en bois disposées au centre et sur les côtés du pont. On y accède depuis la plage arrière par un escalier, ou bien par une sortie secondaire fermée par une porte, juste derrière la passerelle.
 

L’escalier donnant sur le pont supérieur depuis la plage arrière, avec les deux portes automatiques coulissantes donnant sur le salon.
 

Le pont supérieur depuis le haut de l’escalier.
 

Vu depuis l'arrière de la passerelle.
 

La partie arrière du pont supérieur.
 

Visite technique
 
Je vous propose maintenant de découvrir les espaces réservés à l'équipage et des aspects plus techniques sur ce bateau, à l'exception de la salle des machines que je n'ai pas pu visiter par manque de temps.

Le gaillard avant
 
Le gaillard avant est situé juste devant la plage avant du bateau. Nous y trouvons un taquet pour y passer une aussière, et d'un guindeau qui permet de manœuvrer l'ancre qui se trouve sur le côté bâbord du bateau.  Ce guindeau qui dirige la chaîne depuis le puit à chaîne vers une poulie qui la redirige vers la pioche.
Le guindeau est commandé depuis la plage avant par un petit boitier d'où sort un levier qui permet de virer la chaîne.
 

Le gaillard avant.


Le guindeau et en arrière-plan la poulie de redirection de la chaîne vers la pioche.
 

La commande du guindeau.
 

La sortie de la chaîne vers l'ancre.
 

La pioche.


Le drapeau breton "Gwenn Ha Du" posant fièrement sur la proue du navire.


La passerelle
 
Elle regroupe toutes les manettes qui permettent de contrôler le navire : une barre à roue, 3 joysticks, les manettes des gaz, la VHF, le radar et tous les autres éléments nécessaires à piloter et à contrôler le navire.
En plus de la barre à roue habituellement utilisée en mer pour manœuvrer le bateau, des joysticks sont à la disposition du commandant pour mieux voir ses manœuvres sur le côté où le navire accoste.
Notons qu'un petit écran est placé au centre du tableau de bord de la passerelle qui retransmet les images de la caméra de vidéo surveillance installée dans la salle des machines.
 

La passerelle vue de l’extérieur.
 

La passerelle vue depuis le pont supérieur. Nous voyons à gauche la corne de brume, au centre un élément qui permet de réceptionner le mat radar et à droite le projecteur nocturne.


Vue de profil de la corne de brume (à gauche) et du projecteur nocturne (à droite).
 

Vue depuis le salon.
 

L’intérieur de la passerelle, avec au centre l'écran de la vidéo surveillance à la machine.
 

La barre à roue.
 

Les manettes des gaz des deux moteurs du navire.
 

Le joystick du poste de pilotage tribord.
 

Le pupitre central avec un deuxième joystick complétant la barre à roue et au-dessus le compas.
 

Le pupitre du groupe électrogène et d'autres éléments.
 

Le pupitre moteur.


L'indicateur de position de la barre.
 

La VHF.
  

Le micro et en-dessous le tableau électrique d’allumage des lumières à bord.
 
 
Le mat radar
 
Sur l'avant de la banquette centrale du pont supérieur, nous retrouvons le mat radar du bateau. En plus d’accueillir le radar de type radôme de marque Furno, nous y retrouvons aussi les feux de signalisation de navigation ainsi que les drapeaux du Conseil Départemental du Morbihan et des Bateaux-bus du Golfe.
Notons une petite particularité sur ce mat : celui-ci est mobile, c'est-à-dire qu'il peut s'abaisser au niveau de la passerelle pour passer sous un pont (par exemple).
 

Le mat radar vu de derrière avec les drapeaux du Conseil Départemental
du Morbihan et des Bateaux-bus du Golfe.
 

Vue avant.
 

Le radar Furno.
 
 
La sécurité à bord
 
Pour assurer l’abandon du navire en cas de naufrage, l'Île d'Arz est équipé de 3 radeaux de survies Bombard se gonflant automatiquement lorsqu'ils rentrent en contact avec l'eau.
En plus de ces 3 radeaux de survie, nous retrouvons aussi 9 bouées de sauvetage disposées comme ceci : 2 sur la plage avant, 3 sur la plage arrière et 4 sur le pont supérieur.
 

Deux des trois Bombard du bord, installés sur l'arrière du pont supérieur et à l'aplomb de la poupe.
 

L'une des 9 bouées de sauvetage du bord.
 
 
Île d’Arz, une nouvelle unité confortable
 
L’Île d’Arz est une vedette moderne et confortable qui assure toute l’année le service avec l’île du même nom depuis Vannes et Séné Barrarac’h. Doublé par l’Île d’Or XVI, il est en service tous les jours de l’année, à l’exception de ses arrêts techniques annuels.
Néanmoins, malgré un confort et une modernité très apprécié par ses utilisateurs, cette unité reste sous motorisée. En effet, ce bateau peine à rattraper du retard pris à l'embarquement des passagers aux différents ports à cause d'une vitesse un peu juste et est aussi difficilement manœuvrable par temps venteux, ce qui ne facilite pas les opérations d'accostage des équipages sur les cales, non protegées, où accoste le bateau.
 

Île d’Arz, une vedette nouvelle génération confortable mais manquant toutefois une puissance suffisante pour les manœuvres...
 
Un grand merci au personnel des Bateaux-bus du Golfe pour leur disponibilité, leur gentillesse et la visite du navire ainsi que la page Facebook de la compagnie pour la réutilisation de quelques-unes de leurs images.
 
Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace et page FB Bateaux-bus du Golfe
Date des photos : 3 septembre 2014, 8 mars et 18 mai 2016.


Dernière édition par Alspace le Jeu 28 Sep 2017, 21:56, édité 22 fois

Alspace

Masculin Messages : 86
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morbihan] Vedette à passagers Île d'Arz - Bateaux-bus du Golfe

Message par Alspace le Dim 19 Juin 2016, 21:25

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, remarques diverses et questions sur ce reportage. Smile

Historique du reportage :
Reportage original : 19 juin 2016

Alspace

Masculin Messages : 86
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum