[Morbihan] Roulier mixte Vindilis - Compagnie Océane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Morbihan] Roulier mixte Vindilis - Compagnie Océane

Message par Alspace le Mer 01 Juin 2016, 21:46



Au sommaire de ce reportage :

  1. La Compagnie Océane
  2. Historique : le Guerveur et son remplacement
  3. Vindilis, le principal roulier en service entre Belle-Île-en-Mer et Quiberon
  4. Le Vindilis en images...
  5. Visite du navire
  6. Vindilis, le navire amiral de la flotte de la Compagnie Océane


La Compagnie Océane

La Compagnie Océane est une société constituée à la fin de l'année 2007 afin de reprendre la délégation de service public (DSP) mise en place par le Conseil Général du Morbihan pour assurer la desserte des îles de Groix, de Belle-Ile-en-Mer, de Houat et d'Hoëdic. Elle remporte le son premier contrat de service public à compter du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2014. Le contrat actuel de la DSP date du 1er janvier 2015 pour une durée de 6 ans, renouvelable.
La Compagnie Océane est une filiale de Transdev. Véolia fut aussi l'une de ses filiales, jusqu'à son retrait de ses activités maritimes en 2014.


^^ Cliquez sur le logo pour afficher le site internet de la Compagnie Océane ^^


Historique : le Guerveur et son remplacement

Le Guerveur était un roulier mixte d'ancienne génération, construit en 1966 par les Chantiers et Ateliers de la Perrière à Lorient dans le but de remplacer le Rêve d'Eté, une petite vedette à passagers construite en 1950 ainsi que de suppléer le Belle-Isle et le Guédel, les deux courriers "officiels" de l'époque.

Après 32 années bons et loyaux services, le Guerveur ne répondait plus correctement aux problématiques de la liaison Le Palais-Quiberon pour laquelle il avait été étudié en 1965 ! En effet, en plus de son âge grandissant, sa capacité de transport de véhicules, de l'ordre de 25 voitures n'était plus assez importante, sans compter qu'il ne pouvait pas embarquer de gros camions compte tenu de la faible hauteur sous plafond dans le garage.
C'est pourquoi le Conseil Général du Morbihan a décidé de le remplacer.


Le Guerveur de l'un des deux postes de nuit du port de Palais en avril 2006 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à ce navire).


Vu de trois-quarts arrière (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à ce navire).

Lors des études pour la conception du nouveau navire, le Conseil Général propose un roulier d'une longueur de 50 mètres afin de transporter le plus de véhicules possible. Mais les marins de la Compagnie Morbihannaise de Navigation (à l'époque), très satisfaits du Guerveur, ne voulaient pas dépasser les 45 mètres en craignant plus de difficultés lors manœuvres dans les ports étroits de Palais et de Quiberon.
Un compromis est finalement voté pour une longueur de 48 mètres. Le construteur choisi pour la réalisation de ce nouveau roulier est le chantier CMN de Cherbourg. Lancé en mars 1998, il effectue ses premiers essais à Quiberon et à Belle-Île dès le début du mois suivant.

Le Vindilis est un concentré d'innovations pour les clients et les équipages de la liaison Le Palais-Quiberon. En effet, il est équipé tout d'abord de deux propulseurs orientables à 360° (dits aussi Pods), dirigés par des joysticks situés à la passerelle, qui permettent de gagner en manœuvrabilité avec la suppression des gouvernails, technologie moins performante pour des manœuvres serrées.
En plus d'une manoeuvrabilité accrue, des équipements pour augmenter la capacité de charge en dimiuant les manoeuvres sont égalements présents

Au niveau des équipements pour les passagers, l'entrée dans le bateau s'effectue désormais grâce à une coupée directement intégré à bord, manœuvrée grâce à un treuil hydraulique. Ceci permet aux lamaneurs de leur éviter de porter la coupée mobile du quai jusqu'au pont du bateau, comme c'était le cas pour le Guerveur et l'Acadie.
Concernant le garage, le Vindilis est le premier roulier de la flotte du Conseil Général du Morbihan à posséder un "Car Deck", constitué de 2 plateformes élévatrices hydraulique, d'une capacité unitaire de 6 voitures. Notons que le garage et les tabliers sont prévus pour que le navire puisse embarquer deux à trois semis remorques. Enfin, ce navire est aussi conçu pour être équipé d'un tablier sur la poupe pour débarquer les voiture en "culée" comme le font les Saint Tudy et Île de Groix de nos jours au ponton de la gare maritime de Lorient.

Pour l'anecdote, voici ce que nous conte le livre de Pol Calloc'h et de René-Jean Tual, Belle-Île-en-Mer et ses liaisons maritimes : "Enfin, le Vindilis, sous son grand pavois, entre le 24 avril 1998 dans le port du Palais, après avoir annoncé son arrivée par un long coup de corne et vient accoster en douceur le quai de l'Acadie. Devant les personnalités départementales et locales, les représentants de la Compagnie Morbihannaise, des centaines de personnes découvrant leur nouveau courrier, devant les marraines, épouses des maires des communes belliloises, le recteur du Palais et de l'aumônier de l'Hôpital bénissant le navire".

Voici 3 articles de l'hebdomadaire de l'actualité maritime, Le Marin, traitant de la mise en service du Vinidlis et de la Société Morbihannaise de Navigation (cliquez sur les images pour les afficher en haute définition) :


Le Marin du 6 mars 1998 (D.R, collection Dider Dirol).


Le Marin du 10 avril 1998 (D.R, collection Dider Dirol).


Le Marin, datant de fin avril 1998 (D.R, collection Dider Dirol).

Avec l’arrivée de ce nouveau navire, certaines modifications ont dues être effectuées à Port Maria et à Le Palais afin de pouvoir accueillir cette unité, bien plus imposante que ses prédécesseurs.  En effet, compte tenu de sa longueur et de son tirant d’eau plus importants, le mouillage perpendiculaire au môle Bourdelle à Palais n’était plus possible. C’est pourquoi deux postes de nuit de type « Duc d’Albe » ont dû être construits durant l’été 1998 sous la citadelle afin que le Vindilis puisse passer les nuits dans le port et non mouiller au large de Palais comme c'était le cas les premiers mois d'exploitation du navire.
Du côté de Port Maria, la longueur du tablier du Vindilis étant trop importante, des travaux d’élargissements ont été effectués avant la saison d’été 1998. Ceci permet aussi de pouvoir embarquer ou débarquer simultanément les passagers et les véhicules.


Le Vindilis faisant des essais de bavettes à la cale de Houat en avril en 1998 (©️ Dider Dirol).


Départ du Vindilis après des essais de bavettes à Palais. Juste derrière, nous voyons le Jean  Pierre Calloc'h amarré au quai de l'Yser et le Taillefer 2 à couple de ce dernier.


Croisement entre les deux navires : le remplacé et le remplaçant. Le Guerveur à la cale Bonnelle déchargeant les marchandises, et le Vindilis appareillant du Port de Palais. Tous deux revêtent le grand pavois des grandes occasions.


Vindilis, le principal roulier en service entre Belle-Île-en-Mer et Quiberon

Le Vindilis a donc été construit en 1998 pour le compte de la SMN (Société Morbihannaise de Navigation) qui l'exploitait pour le compte du Conseil Général du Morbihan. Lors de la reprise de la délégation de service public par le groupe Véolia Transports en 2008, le Vindilis, tout comme les autres navires de la flotte du Conseil Général du Morbihan, a été transféré sous le pavillon de la Compagnie Océane, qui l'exploite encore en 2016.
Cette unité, longue de 48 mètres permet de transporter au maximum 399 passagers et 38 véhicules de tourisme à une vitesse de 12,5 nœuds, est affectée à la liaison annuelle entre Quiberon (Port Maria) et Belle-Île-en-Mer (Le Palais). Il faut compter 45 minutes de traversée pour rejoindre Belle-Île depuis Quiberon sur ce navire.
Le Vindilis effectue jusqu'à 5 à 6 rotations par jour et est doublé par le Bangor, un roulier plus récent, construit en 2006 pour remplacer l'Acadie.


Vue satellite du tracé de la ligne desservie par le Vindilis (©️ cliché Google Maps).


Le Bangor évitant dans le port de Palais le 30 avril 2016.


Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques du Vindilis :

Caractéristiques administratives

Nom du navire : VINDILIS
IMO : 9165566
Quartier maritime : VANNES
Propriétaires : CONSEIL GÉNÉRAL DU MORBIHAN (depuis 1998)
Exploitants : SMN (Société Morbihannaise de Navigation, 1998 > 31 décembre 2007) et COMPAGNIE OCÉANE (depuis le 1er janvier 2008)
Chantier naval : CMN (Constructions Mécaniques de Normandie), CHERBOURG
Année de mise en service : 1998
Coût de la construction : 60 millions de francs

Caractéristiques d’exploitation

Capacité : 399 passagers (à l'origine 462) et 39 véhicules (ou 30 voitures et 3 camions)
Vitesse de croisière : 12,5 nœuds
Vitesse maximale : 12,5 nœuds

Caractéristiques géométriques

Longueur hors tout : 48 m
Longueur entre perpendiculaires : 43,70 m
Largeur : 12,50 m
Creux : 4,60 m
Tirant d'eau : 2,70 m
Poids en lourd : 162 tonnes

Caractéristiques techniques

Propulsion : 2 moteurs Diesel 4 temps Wärtislä 6R20L, 6 cylindres en ligne, entrainant chacun un propulseur orientable à 360° Schottel type SRP 550
Puissance : 2 x 990 kW (2 x 1345 ch) à 1000 t/mm
Jauge brute : 1299 UMS
Jauge nette : 589 UMS
Production d’électricité : 2 groupes Diesel-alternateurs SDMO de 312 kVa chacun
Nombre de propulseur d’étrave : 1 propulseur d’étrave Schottel de 315 kW
Stabilisateur anti-rouli : 1 stabilisateur anti-roulis à 2 ailerons repliables ACH
Cars Decks : 2 (capacité 6 voitures chacun)


Le Vindilis en images...

-> Tout d'abord, quelques vues du Vindilis sous sa livrée de la SMN :


L'étrave du Vindilis.


Vu dans toute sa longueur, depuis la cale de Houat (©️ Didier Dirol).


Le Vindilis à Quiberon à la levée du jour (©️ Didier Dirol).


L'arrière du navire, toujours à la levée du jour (©️ Didier Dirol).


Appareillage pour Belle-Ile (©️ Didier Dirol).


Sortie de Port Maria (©️ Didier Dirol).


Direction Belle-Ile, le 15 août 2006 ! (©️ Didier Dirol).


Départ simultané du Vindilis et du Dravanteg en août 2006 (©️ Didier Dirol).

-> Voici quelques images du Vindilis sous sa première livrée Compagnie Océane (2008-2010) :


Entrée du Vindilis à Port Maria vu depuis la cale de Houat (©️ Didier Dirol).


Vu du trois-quarts arrière depuis la cale de Houat (©️ Didier Dirol).


Vue opposée depuis le môle est de Port Maria (©️ Didier Dirol).


Le logo de la Compagnie Océane, peint dessus celui de la SMN (©️ Didier Dirol).


-> Voici de nombreuses photos du Vindilis sous sa deuxième livrée Compagnie Océane (depuis 2010) :


Le Vindilis à l'approche de Port Maria (©️ Didier Dirol).


Début du virage à 90° pour rentrer dans le port (©️ Didier Dirol).


Remarquons la gîte importante lors de ce virage. Photo prise depuis le bout de la plage de Port Maria, à proximité du Casino (©️ Didier Dirol).


Vu de trois-quarts avant depuis le môle est de Port Maria (©️ Didier Dirol).


En route pour Belle-Ile ! (©️ Didier Dirol).


En mer, vue aérienne du Vindilis (©️ Jeff Ropars).


Appareillage de l'Acadie et le Vindilis en attente pour rentrer dans le port de Palais, devant la plage de Ramonette.


Vindilis en approche du port de Palais vu depuis les alentours de la plage de Ramonette.


Arrivée du Vindilis dans le chenal du port de Palais avec en arrière-plan le Bangor rejoignant Quiberon.


Dans le chenal menant dans le port de Palais, depuis les alentours de la plage de Ramonette.


Entrée dans le port de Palais.


Approche de la cale de l'Acadie.


Amarré à la cale de l'Acadie à Palais.


Vu depuis le brise lame.


Vu de trois-quarts arrière.


Amarré à son poste de nuit vu depuis le brise lames.


Le Vindilis aux ducs d'albe.


Idem.


Vindilis à l'appareillage pour Quiberon en fin d'après-midi, vu depuis les pontons de l'avant-port de Palais.


Vu de trois-quarts avant depuis le phare du môle Bourdelle.


De trois-quarts arrière depuis le même endroit.


Retour sur le continent !


Visite du navire

Je vous propose une visite partielle du navire, qui nous permet d'aborder les locaux ouverts à tous.


La coupée tribord du Vindilis.


L'aire de dépose des bagages à l'entrée du navire.


Une deuxième, le long du premier escalier menant au salon.


Le premier tronçon d'escaliers montant au salon fermé depuis la coupée.


Le deuxième escalier depuis le salon.


La plage avant

Située devant le salon fermé et au-dessus du gaillard avant, la plage avant est l'atout principal de ce bateau lorsque le temps est clément. En effet, elle permet, comme sur le Guerveur, d'effectuer la traversée sur l'avant du navire et de voir les manœuvres de sortie et d'entrée dans les ports. Ainsi, en période estivale, la plage avant peut-être prise d'assaut par les touristes.
Notons qu'aucune place assise n'est présente ici.


La partie tribord de la plage avant avec l'une des deux portes d'accès à cette dernière.


La partie bâbord de la plage avant. Le rond jaune caractérise l'aire d'héliportage du navire.


Le salon fermé

Le Vindilis est équipé d'un salon fermé et climatisé qui permet d'effectuer la traversée à l'abri du froid ou des embruns. 166 passagers peuvent prendre une place assise ici, sur trois rangées de 4 sièges (plus 4 autres sur l'extrémité tribord du salon, devant l'ascenseur).
Pour déposer sa valise, 2 aires de dépose de bagages sont à la disposition des passagers (l'une au bout du salon entre les deux portes donnant sur le salon ouvert et la deuxième devant l'ascenseur).


La partie tribord du salon.


La partie bâbord du salon fermé.


Vue arrière.


Les deux sièges rabattables situés sur l'avant du salon, du côté bâbord et avec une autre place reservée aux fauteuils roulants.


L'un des deux espaces de dépose des bagages dans le salon fermé.


Le deuxième espace de dépose des bagages dans le fond du salon fermé.


L'une des deux télévisions du salon qui retransmettent les informations de sécurité relatives à l'abandon du navire, seulement en période estivale.


Le salon ouvert

Situé dans la continuité du salon fermé et climatisé, ce espace est très apprécié car il permet d'être à l'air libre mais d'être à l'abri du pont supérieur. Nous y trouvons 76 places assises, 2 tables ainsi que 2 machines (l'une à café et l'autre distribuant des boissons et des sucreries).


Le salon ouvert.


Vue opposée depuis la plage arrière. Au fond à gauche nous pouvons observer la présence d'une autre aire de dépose des bagages.


Vue rapprochée de l'aire de dépose des bagages du salon ouvert.


La machine distribuant des boissons et sucreries, située sur bâbord, au sommet de l'escalier donnant accès à la coursive bâbord et au garage.


La machine à café, située sur tribord.


La plage arrière

La plage arrière est située dans la continuité du salon ouvert, sur le pont 4. Elle permet la connexion avec le pont supérieur grâce à deux escaliers situés de part-et-d'autre de l'ouverture du deuxième salon du navire et à côté des cheminées.
Nous y trouvons 72 places assises ainsi que le zodiac qui permet d'évacuer les radaux de survies du bord en cas d'abandon du navire.


Vue sur la plage arrière depuis le salon ouvert.


Vue en plongée depuis le pont supérieur, avec le zodiac de sauvetage au fond.


Le pont supérieur

Il se situe au point le plus haut du navire, sur le pont 5, juste derrière la passerelle et les cabines du capitaine et du chef mécanicien.
Nous y trouvons 64 places assises ainsi que les 6 radeaux de survie fournis par la société Bombard.


Le pont supérieur vu depuis la fin de l'escalier tribord qui y donne accès.


Vu depuis l'arrière de la passerelle.


Aménagements pour les personnes à mobilité réduite

Le Vindilis peut accueillir des personnes à mobilité réduite ainsi que des fauteuils roulants, grâce à un ascenseur qui relie le garage (au pont 2) au salon fermé (pont 4).
Pour les personnes en fauteuil roulant, tout le pont 4, à l'exception de la plage avant, est accessible grâce à des allées assez larges pour laisser passer un fauteuil. Depuis quelques années, deux sièges amovibles le long des fenêtres de l'avant du salon climatisé sont à la disposition des personnes à mobilité réduites. Des crochets au sol permettent aussi d'amarrer un fauteuil au besoin.
Enfin, un toilette aménagé pour les personnes à mobilité réduite est présent dans le salon fermé, juste derrière l'ascenseur.


L'ascenseur qui permet d'accéder au salon fermé depuis le garage.


Le toilette réservé aux personnes à mobilité réduite.


Les emplacements réservés aux fauteils roulants dans le salon.


Les emplacements réservés aux fauteuils roulants dans le salon ouvert.


Les coursives

De par-et-d'autre du garage, deux coursives (une de chaque côté du navire) sont présentes au niveau du Car Deck (lorsqu'il est en position haute). Constituant le pont 3, nous y retrouvons des aérations du local machine, 8 places assises de chaque côté, les gaillards arrière ainsi que les escaliers rejoignant le garage depuis le salon ouvert.


L'escalier donnant sur la coursive bâbord depuis le salon ouvert.


La coursive tribord.


La coursive bâbord.


Vue arrière.


L'escalier donnant sur le garage (sur bâbord). En bas de l'escalier à gauche, nous apercevons la porte qui est l'une des 4 issues de secours du navire en cas de naufrage.


Le garage

Le Vindilis possède un grand garage à véhicules, qui permet de transporter jusqu'à 39 voitures de tourisme, ou 3 camions et 30 voitures.
Afin de transporter un maximum de véhicules en évitant d'allonger trop le navire, le Conseil Général du Morbihan a opté pour l'installation de deux plates formes élévatrices hydraulique (dit aussi Car Deck), où il est possible d'y garer 12 voitures (soit 6 par plate-forme).
En exploitation normale, les deux Car Deck sont couplés afin de gagner du temps à l'embarquement et au débarquement.


Le garage encore bien rempli, avec le CarDeck levé.


Déchargement des véhicules présents sur le Car Deck depuis l'entrée du garage.


Vue dans le garage depuis le deuxième Car Deck. Sur la gauche on peut observer l'aile bâbord, où il est possible de garer 4 voitures de petites tailles.


Le petit renfoncement où des marchandises peuvent être stockées.


Le tablier tribord du Vindilis en cours de descente avec la manoeuvre des bavettes.


Vindilis, le navire amiral de la flotte de la Compagnie Océane

Depuis ses débuts en 1998, le Vindilis est très apprécié tant par les bellilois que par les touristes. En effet, ce dernier possède une capacité d'embarquement la plus importante en véhicules de la flotte de la Compagnie Océane, avec 39 voitures au maximum qui peuvent prendre place dans le garage. De plus, il est aussi très apprécié pour sa bonne tenue à la mer, nettement meilleure que le Bangor, l'autre roulier affecté à l'année sur la ligne Le Palais-Port Maria.
Néanmoins, il est possible qu'avec la mise en service du nouveau roulier de Groix (dont la construction devrait commencer sous peu) visant soit disant à remplacer l'Acadie, le Vindilis soit placé en réserve afin de faire tourner l'Île de Groix, construit en 2008 qui n'est pas beaucoup exploité sur la liaison Lorient-Groix pour diverses raisons... Affaire à suivre...


Vindilis, le remplaçant du Guerveur, est un navire très réussi, tout comme son prédécesseur à son époque !

Je tiens à remercier la page Les Ferries et Courriers du Morbihan pour la mise à disposition de nombreuses photos du Vindilis.

Texte : Alspace
Photos : Alspace (sans mentions) et page facebook "Les Ferries et Courriers du Morbihan".


Dernière édition par Alspace le Jeu 28 Sep 2017, 21:56, édité 13 fois

Alspace

Masculin Messages : 86
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Morbihan] Roulier mixte Vindilis - Compagnie Océane

Message par Alspace le Mer 01 Juin 2016, 21:48

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, remarques diverses et questions sur ce reportage. Smile

Historique du reportage :
Reportage original : 1er juin 2016
Première refonte (ajout de texte et petites modifications) : 13 juin 2016.

Alspace

Masculin Messages : 86
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum